Sera-t-il possible un jour d’ajouter la vinification en dixième position de la classification populaires des arts ? Si la question reste posée, une chose est sûre : l’art et le vin sont étroitement liés. Depuis la nuit des temps le divin breuvage inonde des domaines artistiques dans lesquels il est à consommer sans modération, qu’il s’agisse des arts plastiques ou des arts décoratifs en passant par la littérature et la musique.

Car lorsque le vin s’invite dans l’art, il y fait couler un généreux patrimoine culturel. « L’art et le vin sont les joies supérieures des hommes libres » disait Aristote. Faut-il-y voir un lien dans leur imbrication ? Pourquoi et comment le vin tient-il à ce point la vedette dans l’art ?

Pourquoi le vin existe-t-il dans l’art ?

Deux domaines très proches

Le vin est lui-même concerné par le processus de la création artistique. Son élaboration en suit la même évolution avant que n’éclose le résultat final : inspiration, initiative, développement, maturation, concrétisation et dégustation.

  • À l’image de l’artiste poursuivant sa Muse, le vigneron court aussi après l’idée qui donnera la perfection.
  • Le vin est l’expression d’une personnalité. Il véhicule des émotions. « Le bonheur vient aux hommes qui naissent là où l’on trouve le bon vin » mentionnait l’incontournable Léonard de Vinci.
  • Tel un passionné face à l’œuvre qui l’interpelle, le consommateur averti déguste le grand cru ou la cuvée qui lui correspond.
  • Le vin nourrit l’attention et l’imagination : y a-t-il meilleure façon de contempler une toile qu’en tenant à la main un bon verre de vin, et en l’appréciant ?

L’étiquette de la création

Le Déjeuner des Canotiers

Le Déjeuner des Canotiers

Si le produit de la vigne est considéré comme une œuvre d’art, il est avant tout source d’inspiration pour l’artiste.

  • Consommateur lui-même, il y trouve le moyen d’exalter sa créativité. Sans aller jusqu’à l’ivresse, le vin désinhibe et libère. « In Vino Veritas » écrivait Pline l’ancien. Quant à la grande Colette, elle s’éprit du jurançon dès l’adolescence : « un prince enflammé, impétueux traître comme tous les grands séducteurs ».
  • L’artiste s’inspire aussi de la consommation des autres. Le plaisir que prend Auguste Renoir à immortaliser « Le Déjeuner des Canotiers » transparaît à travers sa peinture.

L’étiquette du témoignage

Les origines du vin remontent à plus de 6000 ans avant notre ère. Compagnon des moments forts, il a traversé les âges avec les civilisations.
Au Musée Virtuel du Vin les peintres le célèbrent dans près de 580 œuvres. Il a généré des tombereaux de représentations.

Synonyme de succès, d’amitié, de convivialité et d’amour le vin fait partie de la vie. On y noie aussi son chagrin et son désespoir. Il accompagne l’évolution sociale et culturelle des mœurs. Ces thèmes sont chers aux artistes.

Le vin pour témoin de l’Histoire et de la religion

  • Les fresques Égyptiennes retrouvées dans les tombeaux évoquent la vie et les croyances d’alors. Le vin rouge y symbolisait le sang d’Osiris
  • Dans « Les noces de Cana » de Véronese ou « La dernière cène » de Léonard de Vinci, Histoire et religion se mêlent.
  • Même la Grande Guerre a motivé ses troupes par des affiches à la gloire du pinard

Le vin pour témoin de la vie quotidienne

Tapisserie des vendanges

Tapisserie des vendanges

La « Tapisserie des vendanges » ( aux Pays-Bas ) constitue un véritable reportage des pratiques au XVIe siècle.
Le breuvage de Bacchus et de Dionysos est partout présent à table :

  • lorsque la « vieille femme fait cuire des œufs ». ( Diego Velázquez, 1618 ).
  • quand le champagne fait son apparition à la cour de Louis XV. ( « Le déjeuner d’huîtres », 1735 ).
  • en 1877 quand Caillebotte peint un autre « Déjeuner ».

À la fin du XIXe siècle, Toulouse-Lautrec illustre par ses célèbres affiches la joie de vivre issue du vin.
Le vin favorise l’ivresse de laquelle découlent l’amour et la sexualité.
En 1623, Dirck van Baburen montre en « Joyeuse compagnie » une prostituée avec un jeune homme riche. Mais la vertu s’en froisse quelquefois : en 1993 l’étiquette d’un vin de renommée internationale réalisée par Balthus et jugée trop érotique, fut interdite aux USA.

Comment le vin existe-t-il dans l’art ?

La musique

Le vin et la musique s’inspirent l’un de l’autre.

  • On retrouve le divin nectar au chœur des ballets et opéras.
  • De nombreux compositeurs ont fait la part belle aux plaisirs du vin dans leurs partitions. Verdi célèbre l’ivresse dans la « Traviata », avec un célèbre duo vocal. Mozart a retranscrit l’amour porté au vin dans son œuvre, à l’image de « Don Giovanni ».
  • Beethoven s’inspira de « l’Ode à la joie » de Schiller qui évoque la vigne, pour sa Neuvième Symphonie.

La musique anglo-saxonne n’est pas en reste avec Woody Guthrie ou les Beasties Boys. Les grandes stars du blues, du rock, du jazz et de la pop font également souvent référence au vin.
On ne saurait oublier « Les Plaisirs du palais » ou « Avec du vin, endormons nous » ni les multiples chansons à boire comme « La Madelon » ou « Le petit vin blanc ».

La littérature

Le vin coule également à flots dans les œuvres des poètes et des écrivains, quels que soient le style et les époques.
Rabelais, ( avec Gargantua ), fait l’apologie de la « dive bouteille » de même qu’ Euripide ou Villon.
Les auteurs bouchonnent à l’enregistrement, de Shakespeare à Michel Onfray (« La raison gourmande »), en passant par Apollinaire (« Alcools », « Vendémiaire »), Baudelaire, Daudet ( « Trois jours de vendanges » ), Fante ( « Les Compagnons de La grappe », « Le vin de la jeunesse » ), Verlaine et La Fontaine.

La sculpture

Des Pharaons jusqu’à nous, la vigne et le vin font partie du décor, sous forme de bas-reliefs, de sarcophages, de sculptures diverses.

  • Cette statuette en terre cuite de femme difforme ( de Kertch en Crimée ), tenant une jarre à vin est typique des figurines de l’époque hellénistique .
  • « La vieille femme ivre » ( marbre de Thèbes du IIe siècle av. notre ère ) est par contre d’un réalisme surprenant.
  • « Le Faune ivre » ( 1863 ) est une figure mythologique de Louis-Léon Cugnot.
  • L’artiste contemporain Jean-Pierre Dussaillant présente « Allégorie aux Vendanges », « L’ivresse » et la « Vendangeuse » dans des matériaux d’aujourd’hui. « Verlaine et Baudelaire auraient aimé trinquer avec ce fou  » ( J.C Brialy ).

La peinture

« La bouteille de vin ». Picasso

« La bouteille de vin ». Picasso

Il serait plus simple de citer ceux qui, parmi les grands peintres, n’ont pas célébré le vin. Cela simplifierait le travail.

On connaît le monde de Bacchus peint par Caravage. On sait que Renoir aimait la vigne et le vin. Braque s’inspira des estaminets de la Butte Montmartre pour ses toiles.

  • Picasso le peintre peignit par exemple « La bouteille de vin ». Picasso le céramiste réalisa « Le cavalier », un pichet à vin.
  • Otto Dix tira le portrait à la journaliste Sylvia Von Harden.
  • Munch fit son « Autoportrait dans une bouteille de vin » et Chagall un « Double portrait au verre de vin ».
  • Van Gogh ne vendit qu’une peinture de son vivant : « La vigne rouge ».

Le vin invite l’art en son domaine

Les plus grands crus ont su s’adjoindre les services d’artistes tout aussi grands. Ainsi depuis 1945, un artiste contemporain réalise chaque année l’étiquette du vin Médoc pour l’illustre Château Mouton-Rothschild. Miró, Tàpies, Bacon, Dali,Picasso, Warhol et Jeff Koons s’y sont collés, entre autres.
L’artiste Ben a créé la fameuse étiquette « Jaja » du château de Jau.
Les grandes propriétés vinicoles ouvrent désormais leurs portes à la culture sous forme d’expositions. Les régions concernées leur emboîtent le pas.

La viticulture n’est pas une activité comme les autres : une même personne peut tout gérer, de la terre aux ventes, en passant par l’étiquette.

John Dunkley

Et vous quelle oeuvre vous inspire le plus dans le vin ? 

_______________________________________

RECEVEZ MON LIVRE POUR MIEUX COMPRENDRE LE VIN


Ainsi qu'une série de mails pour vous expliquer comment vous constituer une cave de sommelier

COMMENÇONS : 

Hidden Content

2 réponses
  1. Estelle
    Estelle dit :

    Bonjour et merci pour cet article !

    Très original, il donne envie d’en savoir plus sur le vin dans l’art. Instructif et clair.

    Au plaisir de vous lire à nouveau.

    Estelle

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge