Le saviez vous ? À l’époque le champagne n’était pas aussi chère qu’aujourd’hui !

En effet, le champagne n’était pas la boisson élitiste comme il peut l’être aujourd’hui. D’ailleurs, à l’époque de l’art déco et de la révolution industrielle, la Champagne étant peu cher, les maisons ont invité des publicitaires à leur donner le coup de pouce nécessaire à sa renommée !

Bien entendu, l’objectif étant d’inciter la bourgeoisie parisienne (la nouvelle classe moyenne) à choisir le champagne comme boisson festive.

La champagne a tellement bien fonctionné que plus de 100 ans plus tard, les vins mousseux sont devenus l’emblème des fêtes de Noël.

Curieusement, les vins mousseux sont des vins qui s’adaptent presque parfaitement à bon nombre de plat cuisinés et s’accorde à une grande variété d’aliments d’avantage parfois même que le vin rouge !

Pourquoi les vins mousseux s’adaptent si bien à votre plat principal ? 

Très simplement, les vins mousseux se marient si bien avec les aliments car ils n’ont pas de tanins et un taux d’acidité élevée. Ces deux composants donnent aux vins mousseux un effet de nettoyage du palais similaire à celui de la soude ou de la bière. On pourrait même dire que:

“Le champagne est la bière des vins …”

Alors quels sont les plats à prévoir avec votre vin mousseux ?

Je vais vous présenter 4 classiques, qui font des merveilles avec le plat principal !

Dinde fumée au Champagne

À mesure qu’il vieillit, le Champagne acquiert des arômes supplémentaires de noisette et de fumée ce qui rend le Champagne millésimé si populaire.

Vous pouvez mettre ces arômes en avant, en associant ces vins à des aliments à base de noisette et de fumée, sans forcément être trop audacieux. Le fumée subtile d’une dinde fraîchement coupée fera l’affaire, surtout si elle est parfumée à la canneberge et accompagnée de sauce moutarde.

Voilà une recette que je peux vous conseiller (source : Métro) :

Ingrédients pour 8 personnes

  • 9 kg de Dinde fraîche

    Farce :

    30 ml  (2 c. à soupe) Huile d’olive extra vierge
    1  Oignon, haché grossièrement
    Carottes, hachées grossièrement
    2  Branches de céleri, hachées grossièrement
    Pommes, coupées en dés
    250 ml (1 tasse) Noix de Grenoble
    250 ml (1 tasse) Canneberges séchées
    5 ml (1 c. à thé) Épices à volaille
    Cuisson :
    750 ml  (3 tasses) Eau
    60 ml  (1/4 tasse) Beurre
    Sauce :
    125 ml  (1/2 tasse) Bouillon de poulet
    125 ml  (1/2 tasse) Canneberge séchée
    45 ml  (3 c. à soupe) Moutarde de Dijon
    60 ml  (1/4 tasse) Farine
    125 ml Eau

Préparation

Dans une grande poêle, faire chauffer l’huile à feu moyen et faire revenir les légumes puis ajouter les pommes, les noix, les canneberges. Bien mélanger. Ajouter les épices à volaille. Mélanger et laisser tiédir.

Préchauffer le four à 170 °C (325 °F).

Farcir la dinde et bien la refermer à l’aide de ficelle de cuisine.

Dans une rôtissoire, déposer, s’il y a lieu, l’excédent de farce et y déposer le dindon. Couvrir l’extrémité des cuisses et des ailes de papier d’aluminium. Verser l’eau dans la rôtissoire et faire cuire à couvert environ

4 h 45 en badigeonnant la dinde de beurre fondu à toutes les heures. À la dernière heure de cuisson, retirer le couvert et poursuivre la cuisson . Retirer la dinde du four et laisser reposer 15 minutes.

Dans une grande casserole, verser le jus de cuisson S’il n’y a pas 1 l (4 tasses), ajouter le bouillon de poulet et porter à ébullition. Faire réduire. Ajouter les canneberges séchées et la moutarde et laisser réduire jusqu’à consistance désirée.

Mélanger la farine avec l’eau et l’incorporer au bouillon. Laisser mijoter 10 minutes. Rectifier l’assaisonnement et l’onctuosité.

Servir la dinde avec la sauce et la farce.

Rôti de porc, purée et épices au crémant rosé

De nombreuses régions de France fabriquant des vins mousseux dans le même style que la Champagne sont appelées «Crémant de « quelque chose… »», ainsi on va trouver  du Crémant de Limoux en Languedoc-Roussillon et du Crémant de Bourgogne en Bourgogne.

Ce sont généralement d’excellents rapports qualité / prix.

D’ailleurs j’ai consacré une vidéo entière à la recherche de vins moins onéreux que le choix évident ! 

Pour cet accord, un crémant d’Alsace Rosé sera parfait car c’est un pinot noir rosé et s’accordera à merveille avec les arômes d’épices.

Voilà une recette que je peux vous conseiller (source : Péché de gourmandise) :

Ingrédients pour 6 personnes

1 rôti de porc dans l’échine de 1 kg environ

2 oignons
4 gousses d’ail
1 tige de citronnelle
25 g de gingembre frais
1 bouquet de coriandre
1 c à c de purée de piment
Poivre du moulin
2 c à s de paprika
4 c à s de sauce teriyaki ou soja
2 c à s de miel liquide
2 c à s de crème fraîche ( facultatif )

Pour la purée de patates douces :

800-900 g de patates douces
15-20 cl crème fraîche
Sel et poivre du moulin

Préparation

Hacher grossièrement à l’aide d’un robot la citronnelle, les oignons et l’ail épluchés, la coriandre, puis ajouter la purée de piment, le paprika, la sauce teriyaki ou soja, le miel, un peu de sel, du poivre et 1 petit verre d’eau.

Mettre la viande dans une cocotte allant au four et recouvrir du mélange. Laisser mariner une nuit au frais. Le lendemain préchauffer la four à 180° et mettre la cocotte au four 1h 30 environ. Il est possible d’ajouter 2 c à s de crème fraîche à la sauce juste avant de servir, je ne l’ai pas fait.

Laisser reposer 30 mn dans le four éteint avant de servir avec la purée de patates douces.
Pour la purée de patates éplucher les patates douces, les couper en cubes et les faire cuire à l’eau bouillante salée jusqu’à ce que les morceaux soient tendres. Égoutter et passer au moulin à légumes.

Ajouter la crème liquide jusqu’à la consistance désirée, bien mélanger et assaisonner.

RECEVEZ MON LIVRE POUR MIEUX COMPRENDRE LE VIN


Ainsi qu'une série de mails pour vous expliquer comment vous constituer une cave de sommelier

COMMENÇONS : 

Hidden Content

Jambon Rôti au Lambrusco Amabile

Le jambon parfait a toujours une touche de douceur, peut-être avec de l’ananas ou de l’érable – quelque chose – pour lui donner un goût impeccable.

En raison de sa douceur subtile, ce plat convient mieux à un mousseux avec une touche de douceur.

Le prosecco est un bon choix, mais le lambrusco est le vin qui fera passer ce plat au niveau supérieur.

Cela semble fou, mais plusieurs producteurs produisent des vins Lambrusco d’une qualité incroyablement élevée. Le terme «Amabile» signifie simplement doux et, si vous voulez faire un peu plus léger, vous pouvez opter pour un Brut.

Voilà une recette que je peux vous conseiller (source : Cocottes & Campagne) :

Ingrédients pour 6 à 8 personnes

1/2 jambon blanc (soit environ 2 Kg de jambon Blanc entier pas en tranches !!!),

2 Ananas frais,

500 ml de fond de Veau (maison ou non !!!),

250 gr de sucre en poudre,

Coriandre en poudre,

1 Cuillère à soupe de Maïzena ® bombée,

Sel,

Poivre 5 baies,

Préparation

Préchauffez le four à 130°

Préparez le fond de veau en mélangeant 5 cuillères à café de fond de veau type Maggi® avec 500 ml d’eau, faites chauffez en remuant sans cesse – Réservez.

Préparez ensuite le caramel avec le sucre en poudre dans une pôele ou une casserole avec 2 cuillères à soupe d’eau. Laissez chauffer et surtout ne remuez pas avec une cuillère !!! Faites simplement tourner le liquide en tenant la queue du récipient. Laissez doucement brunir, lorsque vous avez une belle couleur de caramel ajoutez petit à petit le fond de veau – Attention aux éclaboussures au départ, il faut versez progressivement !!!

Poivrez, ajoutez une belle pointe de coriandre en poudre, salez légèrement et mélangez.

Déposer le jambon dans une cocotte, donnez 2 ou 3 tour de moulin avec le poivre 5 baies (ne salez pas, le jambon l’est déjà !!!). Versez la sauce et fermez la cocotte.

Placez au four et laissez cuire 1 H30 en arrosant souvent ;

Epluchez les ananas, et coupez les en tranches d’1/2 cm environ sans otez le coeur ;

Ajoutez les dans la cocotte et poursuivez la cuisson 1 petite heure toujours en arrosant souvent.

En fin de cuisson, récupérez la sauce et versez la dans une casserole, tout en gardant le jambon et l’ananas au chaud ;

Délayez la Maïzena® dans un peu d’eau froide ; lorsque tout est bien dissolu, versez dans la sauce et faites chauffer doucement en remuant au fouet jusqu’à ce que la sauce épaississe.

Rectifiez l’assaisonnement et servez dans attendre avec le jambon que vous découperez en tranches pas trop fines et l’ananas.

J’ai ajouté un riz Basmati, mais là, chacun son choix d’accompagnement !!! Bon appétit…

Fish and Chips avec du Cava

Il existe de nombreuses régions qui produisent des vins mousseux à la manière de la Champagne, notamment l’Espagne, qui produit un champagne appelé Cava.

Le cava est le sparkler de tous les jours (parce qu’il est très abordable) et se marie à merveille avec des aliments frits salés ou des viandes plus cuites.

Quoi de mieux qu’un Cava avec un plat de Fish & Chips croustillant. Chaque bouchée sera gorgée d’une belle mousse.

Voilà une recette que je peux vous conseiller (source : Marmiton) :

Ingrédients pour 4 personnes

4 Filets de poisson

1 Verre de farine

1 verre de bière

2 oeufs

Préparation

  1. Etape 1

    Mélangez la farine et la bière.

  2. Etape 2

    Ajoutez les jaunes d’oeufs,

  3. Etape 3

    puis les blancs d’oeuf monté en neige ferme

  4. Etape 4

    en soulevant la masse pour ne pas le « casser ».
    La pâte à fish and chips est prête.

  5. Etape 5

    Trempez les filets de poisson généreusement

  6. Etape 6

    et faites frire à 160°C ou 180°C pendant 3 ou 4 min.

  7. Etape 7

    Egoutter soigneusement lorsque c’est doré.

  8. Etape 8

    Servir avec des frites

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge