Quelle est la région viticole dont les vins accompagnent le mieux différents types de mets, celle qui constitue une source encore inexplorée d’excellentes affaires, ou celle, encore, vers laquelle se tournent les professionnels de haut niveau comme les amateurs avisés en quête de crus abordables, au charme immédiat, mais également aptes à une longue garde ?

L’Alsace, cette région féerique située dans le nord-est de l’Hexagone, réunit toutes ces qualités.

Les véritables connaisseurs sont certainement consternés de constater que tant de négociants et d’exportateurs se bousculent pour mettre la main sur un de ces vins – un de plus- issus de rendements trop élevés, généralement insipide et trop chère, tels un chardonnay italien ou un bourgogne dépourvu d’intérêt. Alors qu’ils ignorent les trésors de cette région viticole de contes de fées qu’est l’Alsace.

Pourquoi ces vins d’Alsace n’ont il pas la notoriété qu’ils méritent ?

___________________________

Lecture rapide

  1. Ce qu’il faut savoir
  2. Cépages et arômes
  3. À propos des vendanges tardives et des sélections de grains nobles
  4. Les grands crus
  5. Les clos les plus célèbres
  6. Stratégie d’achat et accords mets et vin

Pas le temps de tout regarder maintenant ?

Pas de problème ! Cliquez sur le lien juste en dessous pour télécharger le dossier À la découverte des régions viticoles – L’Alsace au format PDF – à consulter dès que vous en avez envie :

CLIQUEZ-ICI POUR TÉLÉCHARGER LE DOSSIER + LES BONUS EN PDF

Ce qu’il faut savoir

Cliquez pour obtenir la carte des routes des vins

Les amateurs qui recherchent avant tout des vins pour accompagner des mets, trouveront en Alsace nombre de vins secs, remarquablement aromatiques, avec beaucoup de caractère et à des prix généralement raisonnables. En outre, la région, en donnât à ses vins le nom du cépage dont ils sont issus, facilite leur approche pour le public. Et quand le nom des 50 grands crus alsaciens est aussi porté sur l’étiquette, le prix de la bouteille passe du simple au double ou au triple.

Les vins d’Alsace présentent une autre caractéristique remarquable : les meilleurs Riesling, Gewurztraminer et Tokay-pinot grisons un potentiel de garde assez surprenant. Les cuvées ordinaires ou les grands crus tiennent facilement 10 ou 20 ans, alors que les vendanges tardives, riches et opulentes ou les Sélections de Grains Nobles (vins de dessert, très liquoreux et très chers) peuvent vieillir encore plus longtemps en se bonifiant.

Malheureusement les amateurs pas averti font souvent preuve d’une certaine réticence à l’écart des vins d’Alsace. Cela tiendrait en partie aux bouteilles qui rappelle par leur forme celle qu’utilise les producteurs de vins allemands ses flacons évoque ainsi pour certains consommateurs les crus d’outre Rhin qu’ils détestent et ravive pour d’autres le mauvais souvenir des insipide Liebfaumilch et Pieporter des années 1960 et 1970. Sur les marchés européens, les crus alsacien de haut niveau pâtissent de la concurrence de leurs compatriotes industriels et sans saveur, issus de hauts rendements et provenant de vignobles des plaines (en fait, « ces champs » seraient mieux adapté à la culture du chou entrant dans la préparation de la choucroute garnie). Il est également possible que les vins de la région (même les vins secs), généralement fruités et puissamment aromatiques, dérangent les consommateurs habitués aux blancs insipides est dominés par le bois. Enfin, le relatif échec commercial de ses crûtes tiendrai aussi aux étiquettes, qui ne permettent pas aux consommateurs de faire la différence entre les vins secs et liquoreux contenant une bonne dose de sucre résiduel. Il serait donc opportun qu’ils indiquent désormais le titre alcoométrique du produit qu’elle recouvre. Pour faciliter aux lecteurs la découverte et la compréhension des vins d’Alsace, je décrirai brièvement les cépages de la région et je présenterai ensuite les vendanges tardives et les sélections de Grenoble, qui donne les bouteilles les plus chers et les plus recherchés. Je me referai également un aperçu général des grands crus.

Cépages et Arômes

Gewurztraminer. Celui qui goûte pour la première fois un grand Gewurztraminer sera soit rebuté, soit conquis. C’est un vin au parfum intense de pétales de rose, de litchi et d’ananas mûr qui ne s’embarrasse pas trop de subtilité. Bien que je sois tout acquis à sa cause, je pense qu’il vaut mieux le boire à l’apéritif ou le servir avec un plat relever de poisson ou de port. En France, les sommelier le conseille souvent avec du foie gras ou un fromage riche comme le munster. Ce vin rosé, très alcoolique (13,5 ou 14°) est capable d’une longévité exceptionnelle. Potentiel de garde : 5 à 15 ans. Pour les vendanges tardives : 8 à 25 ans.

Muscat. Les plus délicieux et les plus agréablement parfumée des vins d’Alsace sont issus de ce cépage. Terriblement sous-estimer, souvent ignoré, c’est vin blanc accompagne merveilleusement bien les plats épicés et notamment la cuisine chinoise et indienne. Moyennement corsé, mais avec des notes florales très parfumé, le muscat d’Alsace et charmeur en toute finesse. À boire dans les 3 à 5 ans.

Pinot blanc. Si vous recherchez un vin blanc sec, vif, à la fois complexe très aromatique, tournez-vous vers le Pinot Blanc. En Alsace, les plus réussies exhalent un nez séduisant de miel, de pomme et d’orange. Ils révèlent en bouche des arômes de pomme, et se montrent racés et élégants. Certains vinificateur les fonds maintenant fermenter en fût, mais les meilleurs vins sont ceux qui ne sont pas marqué par le bois. Le pinot blanc accompagne aussi très bien les mets et il est préférable de le boire dans les 4 à 5 ans qui suivent sa diffusion. Les Klevener et les Pinot auxerrois sont des Pinots encore plus racé et plus fins.

Pinot noir. L’Alsace produits aussi de vin rouge, mais je n’ai jamais compris pourquoi. Le Pinot noir est généralement cher, sans caractère et insipide, avec des arômes dilués, même dans les meilleurs millésimes. Mais il y a des exceptions. Les meilleurs vignerons, tel Olivier Humbrescht, du domaine Zind-Humbrecht, prétendent que la région pourrait produire des Pinots Noir de très haut vol si ses meilleurs vignobles étaient réservés à cet effet. Jean Michel Deiss, du domaine Marcel Deiss, propose d’excellents rouges, issus de vieilles vignes de ce cépage et provenant du vignoble Burlenberg.

Riesling. C’est incontestablement un grand cépage. Le Riesling donne en Alsace des vins très différent de celle de l’Allemagne. En effet, à l’ouest du Rhin, on préfère un Riesling sec et beaucoup plus corsé qu’à l’est. Cependant, de nombreux Allemands semble s’être laissé convaincre puisqu’ils sont les plus grands acheteurs de Riesling. En Alsace, ces vins déploient des notes très florales, mais aussi ce profond « goût de pétrole » qu’il est difficile de définir. Très minéraux, ils ont enfin des arômes de terroir et de silex contrairement aux vins de Moselle qui, eux, ont un caractère plutôt métallique, avec de légères notes d’ardoise. Moins floraux que leurs cousins allemands, mais avec des parfums d’ananas, de miel et d’écorce d’orange, les Riesling alsacien sont des vins relativement corsé qui vieillissent de très belles manières. Potentiel de garde de 3 à 15 ans pour des vins secs et de 5 à 25 ans pour les vendanges tardives.

Sylvaner. C’est le cépage que j’aime le moins. Les vins qui en sont issues manque souvent de bouquet, ont un nez neutre, voir herbacé. À cause de son taux élevé d’acidité, le Sylvaner est mieux utilisé dans les assemblages que comme cépage unique. Potentiel de garde : 1 à 5 ans.

Tokay-Pinot Gris. Capable de produire des vins aussi grandiose que les plus grands chardonnay, le Tokay-Pinot Gris atteint son apogée en Alsace, avec des vins blancs sec très corsés. C’est un excellent cépage qui, lorsqu’il est vendanger tard et vinifier en sec ou  très sec, produit des vins aux arômes crémeux et profonds de fruits fondants, légèrement fumés, qui en bouche sont intenses, onctueux et dégageant une puissance considérable. Ces vins peuvent accompagner les mêmes types de mets qu’un grand cru blanc de Bourgogne, par exemple un plat élaboré le poisson. En vendanges tardives, le Tokay-Pinot Gris peut atteindre 14 à 15° et vie fort bien sur 5 à 20 ans le potentiel de garde, pour les vins autres que les vendanges tardives est de 4 à 10 ans.


 Recevez Le dossier Découverte des régions viticoles : L'Alsace


ENTREZ VOTRE PRÉNOM ET ADRESSE MAIL

Pour recevoir Le dossier Découverte des régions viticoles : L'Alsace + les BONUS au format PDF

À propos des vendanges tardives et des sélections de grains nobles

Les vins dits de « vendanges tardives » en Alsace sont issus de fruits parfaitement mûrs (sans surmaturité). Ils sont puissant, riche et amples et peuvent atteindre 14,3 à 16° d’alcool naturel. Leur concentration et leur richesse en extrait sont exceptionnelles. Selon les producteurs, ils sont vinifier en vin totalement sec ou avec un peu de sucre résiduel. Les meilleurs d’entre sont tout simplement des chefs-d’œuvre, et se révèlent superbes et terriblement séduisants. En outre, ils vieillissent parfaitement et souvent même mieux (bien qu’on le sache peu) que certains grands vin blancs de Bourgogne. Ces vins portent la mention « vendanges tardives » sur leur étiquette. Ils peuvent facilement vieillir de 5 à 25 ans.

Les vins ayant droit à l’appellation « Sélection de Grains Nobles » sont les plus doux et les plus riches des vins d’Alsace, souvent assimilés à des essences. Ils sont également les plus rares et les plus chers. Ils sont souvent fascinants, car leur fruits somptueux n’est pas gommé par des touches de bois neuf. En effet, les vignerons alsaciens, d’une manière générale, évitent les fûts neufs. Véritable essences des cépages dont ils sont issus, ils peuvent facilement vieillir de 15 à 30 ans.

Les grands crus

Que faut-il en penser ?

Comme la Bourgogne, l’Alsace a maintenant ses grands crus, mais ce classement fait encore l’objet de grandes controverses. La liste officielle compte sans nul doute beaucoup des meilleurs vignobles de la région. Cependant, elle exclut sans justification aucune les vignobles monopoles (appartenant à un seul propriétaire), alors qu’il est incontestable que plusieurs d’entre eux – tels le Clos Saint Hune, le Clos Windsbuhl et le Clos des Capucins -sont de très grands terroirs. De plus, quelques-uns des producteurs les plus remarquables de la région – tels Hugel, Beyer et Trimbach – ont refusé de faire figurer la mention « grand cru » sur les étiquettes de leurs meilleures cuvées, bien que celle-ci soit en très grande partie issue de vignobles classés. Il faut ajouter à cela le fait que certains maires de villages viticoles d’Alsace ont réussi à persuader les autorités de la nécessité de leur donner « leur » grand cru, si bien que l’on arrive maintenant à en dénombrer cinquante, c’est -à dire une vingtaine de plus qu’en Côte d’Or. Enfin, certains de ces grands crus n’ont toujours pas fait l’objet d’une délimitation officielle. Malgré ses faiblesses, cette classification incite les producteurs à tirer le meilleur parti des vignobles les mieux situés.

Voici une liste des principaux grands crus d’Alsace.

Les principaux grands crus

Altenberg de Bergbieten. Superficie de 29 ha.

Exposition : Sud, Sud-Est | Commune : BERGBIETEN | Altitude : entre 210 et 265 m

Encépagement :

  • Riesling 75%
  • Gewurztraminer 19%
  • Pinot Gris 3%
  • Muscat 3%

Les vins de l’Altenberg de Bergbieten possèdent une acidité carrée et massive, perceptible sur les muqueuses du haut de la bouche, qui leur confère un côté ondulant. Amples et profonds, ces vins s’appuient sur une structure élégante et un équilibre très digeste. Leur tenue en bouche est remarquable : on les reconnaît grâce à leur grande sapidité, leur longue persistance aromatique et leur présence tannique en finale.
Les Riesling sont particulièrement salins et les Gewurztraminer marqués par les fruits mûrs dans leur jeunesse évoluent vers une palette plus florale avec l’âge, tout en conservant une belle trame acide.

______________________

Brand. Superficie de 33 ha.

Exposition : Sud, Sud-Est | Commune : Turckheim | Altitude : jusqu’à 380 m

Encépagement :

  • Riesling 41%
  • Gewurztraminer 31%
  • Pinot Gris 25%
  • Muscat 3%

La bouche est structurée par une fraîcheur linéaire et élancée qui donne au dégustateur une sensation saline éclatante. Des effluves d’agrumes et d’herbes aromatiques – celle de la citronnelle, notamment – se dégagent avec subtilité et progressivement, dans une bouche de grande longueur.

Les Riesling déclinent un « esprit de caillou » associé à des notes d’agrumes – chair ou zeste.

Les Muscat développent des notes florales, poivrées, de végétal parfumé (chlorophylle).

Les Pinot Gris sont marqués par la poire fraîche, tandis que les Gewurztraminer restent frais, en développant souvent des notes de fleurs blanches de printemps et de litchis.

______________________

Eichberg. Superficie : 58 ha.

Exposition : Sud-Est | Commune : Eguisheim | Altitude : 220 m à 340 m

Encépagement : Riesling, Gewurztraminer et Pinot Gris d’Alsace

Terroir lourd, l’Eichberg produit des vins charpentés.

Large et puissante, leur ossature procure au dégustateur une sensation de chair et de gras, voire de douceur, sensation rehaussée par une acidité large et structurante. Dans ce Grand Cru, des notes miellées s’expriment souvent dans les vins de belle maturité.

Les Riesling révèlent les vraies potentialités minérales du cru, qui s’intègrent en se révélant dans une structure large et raffinée.

Les Pinot Gris s’expriment dans un registre fruité très agréable, quand les Gewurztraminer déclinent des notes épicées envoûtantes


 Recevez Le dossier Découverte des régions viticoles : L'Alsace


ENTREZ VOTRE PRÉNOM ET ADRESSE MAIL

Pour recevoir Le dossier Découverte des régions viticoles : L'Alsace + les BONUS au format PDF

______________________

Vous souhaitez découvrir les 51 grands crus ? Cliquez-ici pour vous rendre sur la page officielle. 

Les clos les plus célèbres

Certains des meilleurs vins d’Alsace ne sont pas issus de vignobles classés en grand cru, mais de parcelles pouvant prétendre à l’appellation de « Clos », dont le plus célèbre est le prestigieux Clos des Capucins (5 ha), situé en bordure du village de Kaysberg et qui appartient à la remarquable Mme Faller, du Domaine Weinbach. ce petit vignoble produit des Riesling, des Gewurztraminer et des Tokay-Pinot gris extraordinaires, qui sont bien supérieurs parfois à certains grands crus. C’est cependant le Clos Gaensbroennel (6 ha) propriété de Willm, tout près du village de Barr, qui m’a permis de déguster les plus remarquables vieux millésimes de Gewurztraminer. Le Clos le plus célèbre de tous est peut-être celui de Sainte Hune (1,25 ha), qui appartient à la non moins prestigieuse maison Trimbach, de Ribeauvillé.

Les vins de ce clos entièrement complanté en Riesling, et que l’on appelle les « Romanée Conti » d’Alsace, sont capables de vieillir et d’évoluer avec grâce sur une période d’au moins 15 ans.

Jouissant d’une excellente situation tout près de Gueberschwihr, l’exceptionnel Clos Saint-Imer (5 ha) d’Ernest Burn, produit comme en témoignent les notes de dégustations de Riesling, Gewurztraminer et des Tokay-Pinot gris de Robert Parker. Ceux-ci comptent parmi les meilleurs d’Alsace.

La Maison du Muré, elle, possède à proximité de Rouffach le Clos le plus étendu de la région : le Clos Saint-Landelin (16 ha). On y fait, à partir de vignes plantées en coteaux, des Gewurztraminer, des Riesling et des Tokay-Pinot gris riches, corsés et opulents, et même un splendide Muscat sec.

Le domaine Zind-Humbrecht possède et a en fermage deux vignobles de renom qui bénéficient également de l’appellation « Clos ». Le plus connu des deux, qui lui appartient, est le Clos Saint-Urbain (5 ha). Superbement situé à Thann, sur des terrasses pentues, ce vignoble implanté sur un sol granitique et exposé plein sud-est produit des vins extraordinairement riches et de longue garde. Ces derniers peuvent à mon avis être considérés comme les Montrachet d’Alsace. Le même domaine en fermage le Clos de Windsbuhl (4,5 ha). Situé sur un coteau pendu derrière la magnifique église de Hunawihr, juste à côté du célèbre Clos Saint-Hune, de Trimbach, ce vignoble est planté sur un sol calcaire et pierreux et bénéficie d’une exposition est-sud-est. Il donne un superbe Gewurztraminer ainsi qu’un peu de Riesling et de Tokay-Pinot gris.

D’autres clos que je connais moins bien méritent d’être cités. J’ai été impressionné par le Clos Zisser (5 ha), appartenant au Domaine Klipfel et entièrement complanté en Gewurztraminer. J’ai peu dégusté les vins du Clos Schlossberg (1,2 ha), qui appartient à Jean Sipp et qui se trouve juste à la sortie de Ribeauvillé. Enfin, Marc Kreydenweiss à régulièrement élaboré un Muscat sec des plus fins sur son Clos Rebgarten (0,2 ha), situé sur des sols graveleux et sableux, juste en dehors du village d’Andlau.

Les vins issus de ces clos sont aussi sensationnels et souvent supérieurs à certains grands crus.


 Recevez Le dossier Découverte des régions viticoles : L'Alsace


ENTREZ VOTRE PRÉNOM ET ADRESSE MAIL

Pour recevoir Le dossier Découverte des régions viticoles : L'Alsace + les BONUS au format PDF

Stratégie d’achat

Ici je vais vous donner une stratégie d’achat afin que vous puissiez vous orienter au mieux. Pour se faire je vais vous donner une liste des vins ayant obtenu une note supérieure à 90 de la part du célèbre critique Robert Parker et quelques autres qui m’ont séduits.

NOTE PARKERNOM / DOMAINEINFORMATIONSACCORDS METS ET VIN
90/100GEWURZTRAMINER 2015 – LES PRINCES ABBES – DOMAINE SCHLUMBERGER Goûts Blanc Demi-sec, moelleux et liquoreux
Par Goûts Fruité
A l’oeil Robe jaune or clair avec des reflets verts.
Au nez Nez franc et intense avec des notes de rose, de pivoine, de fruits exotiques, de pamplemousse, de litchi et de mangue.
En bouche Bouche dense, charnue et tendre avec des saveurs de fruits exotiques (mangue, litchi), de pamplemousse, de fleurs (pivoine, rose) et d’épices (menthe poivrée, gingembre).
Accords mets-vin Poisson, Coquillage & Crustacé
Accords recommandés Cuisine asiatique, makis de thon rouge et wasabi, salade de crabe au pamplemousse, curry de gambas,…
93/10RIESLING GRAND CRU KESSLER 2014 – DOMAINE SCHLUMBERGER Goûts Blanc Demi-sec, moelleux et liquoreux
Par Goûts Sec
A l’oeil Robe jaune citron clair aux reflets verts.
Au nez Nez franc et plaisant aux arômes d’agrumes, de citron vert, de zestes de yuzu, de fleurs blanches et de végétal fin.
En bouche En bouche, la gamme d’arômes rappellent le nez, une longue finale vive et fraîche.
Accords mets-vin Entrée, Poisson, Coquillage & Crustacé, Cuisine du monde, Fromage, Dessert fruité
Accords recommandés Des sushis à l’anguille fumée, une salade d’écrevisses, avocat et pamplemousse, un gravlax de saumon aux épices ou un crottin de Chavignol frais.
93+/100GEWURZTRAMINER ZINNKOEPFLE SINNELES 2015 – DOMAINE ERIC ROMINGER Goûts Blanc Sec très aromatique
Par Goûts Fruité
A l’oeil Robe jaune or.
Au nez Arômes des fruits exotiques, ananas, pétale de rose.
En bouche Un bel équilibre entre ampleur et fraîcheur, du fruit jaune et une finale sur des notes d’amande et de pistache.
Accords mets-vin Cuisine du monde
Accords recommandés Crab farcie à la vietnamienne, Tartare d’espadon au lait de coco, Noix de saint-jacques à la crème et au curry
94+/100GRUENSPIEL 2012 – LE JEU DES VERTS – MARCEL DEISS Goûts Blanc Sec très aromatique
Par Goûts Sec
A l’oeil Belle robe ample et brillante au disque épais.
Au nez Arômes de chocolat, de poire fumée et d’épices.
En bouche Velouté et complexe en milieu de bouche, persistant et expressif en finale.
Accords mets-vin Poisson, Viande rouge, Viande blanche, Volaille, Gibier, Fromage
Accords recommandés Veau, belles volailles (pintade rôtie), tartare de bœuf, gibier à plumes (faisan), plats poivrés et épicés, fromages (comté, époisses, langres, munster, mimolette affinée).
90/100GEWURZTRAMINER 2015 – LES PRINCES ABBES – DOMAINE SCHLUMBERGER Goûts Blanc Demi-sec, moelleux et liquoreux
Par Goûts Fruité
A l’oeil Robe jaune or clair avec des reflets verts.
Au nez Nez franc et intense avec des notes de rose, de pivoine, de fruits exotiques, de pamplemousse, de litchi et de mangue.
En bouche Bouche dense, charnue et tendre avec des saveurs de fruits exotiques (mangue, litchi), de pamplemousse, de fleurs (pivoine, rose) et d’épices (menthe poivrée, gingembre).
Accords mets-vin Poisson, Coquillage & Crustacé
Accords recommandés Cuisine asiatique, makis de thon rouge et wasabi, salade de crabe au pamplemousse, curry de gambas,…
92/100RIESLING GRAND CRU KANZLEBERG 2011 – GUSTAVE LORENTZ Goûts Blanc Sec très aromatique
Par Goûts Fruité
A l’oeil Robe jaune, avec des reflets dorés
Au nez Arômes de zestes d’agrumes
En bouche Bouche puissante, virile, vive et fraîche
Accords mets-vin Apéritif, Poisson, Coquillage & Crustacé, Viande blanche, Volaille
Accords recommandés Poisson grillé ou en sauce, rôtie de veau
92/100GEWURZTRAMINER 2015 – MARCEL DEISS Goûts Blanc Sec très aromatique
Par Goûts Fruité
A l’oeil Robe dorée, brillante.
Au nez Nez très mûr et frais : orange confite, miel d’acacia, verveine.
En bouche Attaque charnue, voluptueuse. Finale puissante sur le fruit à noyau.
Accords mets-vin Apéritif, Foie gras, Fromage
Accords recommandés Foie gras poêlé, Munster, Bleus…
92+/100RIESLING GRAND CRU SAERING 2014 – DOMAINE SCHLUMBERGER Goûts Blanc Demi-sec, moelleux et liquoreux
Par Goûts Sec
A l’oeil Robe jaune clair aux reflets verts, d’intensité moyenne.
Au nez Le nez est franc, plaisant, intense et racé, porté sur des arômes d’agrumes confits.
En bouche La gamme d’arômes rappelle celle du nez, dominée par les agrumes.
Accords mets-vin Poisson, Coquillage & Crustacé, Volaille
Accords recommandés Cuisine exotique ou asiatique.
90/100ENGELGARTEN 2015 – LE JARDIN DES ANGES – MARCEL DEISS Goûts Blanc Sec très aromatique
Par Goûts Fruité
A l’oeil Belle robe ample et brillante au disque épais.
Au nez Arômes de poire, d’écorces d’oranges cuites. Intense minéralité.
En bouche Bouche chaleureuse, avec des notes suaves de fruits blancs et mûrs. Finale minérale, longue et serrée.
Accords mets-vin Foie gras, Poisson, Coquillage & Crustacé, Viande blanche, Fromage
Accords recommandés Poulet tandoori, plateau de fruits de mer, foie gras poêlé, munster.
91+/100GEWURZTRAMINER BOLLENBERG VENDANGE TARDIVE 2014 – DOMAINE VALENTIN ZUSSLIN Goûts Blanc Demi-sec, moelleux et liquoreux
Par Goûts Sec
A l’oeil Robe jaune or intense.
Au nez Nez intense, concentré et frais, arômes de pamplemousse et de kumquat.
En bouche Bouche équilibrée et fraîche, longue finale pure et minérale.
Accords mets-vin Apéritif, Coquillage & Crustacé, Cuisine du monde, Fromage, Dessert fruité, Dessert chocolaté
Accords recommandés cuisine épicée, munster, tajine, moelleux au chocolat ..

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge